Restons chébran (câblage wb9ipa)

Publié: 12 septembre 2011 dans SDR

IMG_6739

Il faudra un jour que l’on m’explique pourquoi on appelle çà une “technologie sans-fil” J’espère que je ne vais pas jouer à la “septième compagnie”… le fil rouge sur le bouton vert, le fil noir sur le bouton rouge”….

IMG_6740

une bonne nouvelle au moins : transistors de puissance soudés, diode de compensation en température coincée sur le radiateur… il ne manque que deux composants : une résistance de 180 ohms “traditionnelle” de 1W (j’ai plus ça en stock depuis belle lurette) et ce fichu comparateur de tension Analog Device…

Le radiateur est tout de même très petit pour 10/15 W PEP. Un ventilo “cage à écureil sera probablement monté quelque part  dans le boitier et piloté par la commande émission:réception.

… quelques temps plus tard :

IMG_6741

Bon, y’a bien tous les fils ? Le coax teflon qui dessine un généreux arc de cercle au premier plan ne fait qu’injecter l’oscillateur local sur la platine de réception.L’exciter est lui aussi branché histoire de voir si rien ne fume. Il assure en outre quelques fonctions de commutation (notamment les modes CW/BLI/BLS) qui sont utilisées par le récepteur. L’oscillateur local a été débarassé de quelques fils montés en perruque (notamment l’alimentation du buffer/commutateur d’horloge que j’avais sauvagement alimenté avec le 7805 du microcontroleur). Une mise à la masse de la ligne T/R fait entendre le doux clic-clac des relais qui bagottent. Dans l’ombre du coin supérieur gauche, une sonde d’oscilloscope piquée sur l’entrée antenne, elle-même prolongée d’un bout de coax, lui-même emmanché d’un doublet plus ou moins fantaisiste de 3 mètres pendu au plafond du shack : c’est l’aérien de labo, ou “atténuateur rayonnant local”. A l’analyseur, elle présente une préférence marquée pour le 40 mètre… et c’est tout.

hop, on branche.

Look, Ma, no computer ! et pourtant, c’est un SDR. Avec le filtre Mobo et un bon passe-bas à l’émission, il va écraser en termes de perfs un SDR2Go ou un Cube. Seule ombre au tableau : les fameux “claquements” du Si570 lorsque l’on change de fréquence trop rapidement sur des pas supérieurs à la centaine de kilohertz.

Ah, ça cause dans le poste!

Heu… France Info sur 6 MHz ? Bon sur, mais c’est bien sang !  j’avais oublié le facteur de division par 4 provoqué par le mélangeur de Tayloe d’une part et le fait que la réception était faite “sans filtre”, en récupérant un paquet de produits de mélange et autres cochonneries. La réception était effective donc sur 1,4 MHz et des poussières… ce qui fait que je récupérais la transmission du 1,4 MHz de l’émetteur de Saint Nizier ou le 1,5 MHz de Peille. Mais l’important c’est que ça marche. Les petits haut-parleurs cannibalisés d’un ordinateur portable donne d’excellents résultats.  Avec un véritable filtre et une antenne raisonnable, ca devrait y faire, comme on dit dans la Hiaute.

Demain, boulot. Dans le pire des cas, je règle le courant de repos de l’ampli et c’est tout.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s